Comment réparer un plafond

Comment réparer un plafond : les astuces pour obtenir un résultat efficace

Une fissuration au niveau du plafond est un problème courant pour une maison qu’elle soit ancienne ou neuve. Ainsi, pour éviter que le cas prenne de l’ampleur, une réparation s’impose au plus vite.

1- La reconnaissance de l’origine de la fissure :

Dans le but d’avoir un rendu sur le long terme répondant parfaitement aux attentes de chaque habitant, un bilan est capital. En effet, pour avancer la solution la plus convenable, mieux vaut déterminer l’origine de la fissure. Il est clair que cette dernière semble inévitable même pour une construction dure. Cependant, les causes sont différentes et c’est à partir de ce point essentiel que le professionnel ou vous-même pourrez détecter la meilleure façon de supprimer le craquèlement. Celui-ci peut se produire après un dégât des eaux qui s’étaient étendues ou bien suite à un vieillissement de la maison. Dans d’autres cas de figure, un séisme, un glissement de terrain, des effondrements souterrains peuvent également avoir une grave répercussion sur l’état du plafond.

2- Les diverses techniques de réparation :

Ici, les résidents auront le choix : faire appel à un professionnel pour un travail précis et réussi, ou bien réaliser les tâches soi-même pour réduire les frais.

  1. a) La préparation du terrain :

Pour débuter la mission, un nettoyage global du chantier est requis. Pour ce faire, il convient d’abord d’effacer toute présence de poussière ou de toile d’araignée sur le plafond. Il est nécessaire de débarrasser toute la couverture du plafond concernée. Peinture, papier peint, enduit, tout dépend de l’habillage choisi lors de la construction. Grattez bien les peintures ou autres sur la zone à réparer pour une visibilité plus aigüe. Par la suite, à l’aide d’un grattoir triangulaire, accentuez bien la fissure en vue d’un résultat plus efficace au cours du colmatage. Passez finalement l’aspirateur pour éliminer les résidus et les poussières sans oublier un petit coup d’éponge humide.

  1. b) le colmatage de la fissure :

Pour une rénovation de bonne qualité, il faut se reposer sur la grandeur de la fissure. C’est à partir de cette information que vous pouvez mettre en place la technique de rebouchage adéquate.

En outre, pour une fissure ne dépassant pas les 2 à 3 mm de profondeur, le travail ne demande pas beaucoup d’effort. Il suffit de se munir d’un enduit de lissage simple. Étalez bien l’enduit sur la surface fissurée avec un grattoir et assurez-vous de déposer une quantité suffisante. Prenez à présent une éponge mouillée pour humidifier l’enduit. Laisser sécher un petit moment afin de voir si le colmatage a été réussi. Dans le cas contraire, refaites la même procédure avec l’enduit et l’éponge. Pour finir avec esthétique, certes la fissure a été traitée, cependant, appliquer une couche de peinture. Cette dernière étape fait appel à l’agilité et au savoir-faire particulier de la personne. En effet, il ne faut pas entrevoir une différence sur la peinture ancienne et la nouvelle.

Réparation d’un fissure important

Pour une fissure est plus importante, l’enduit ne résoudra pas le problème sur le long terme. Bien évidemment, il sera toujours utilisé au cours de la mission. Toutefois, un autre système en appuie sera vitale notamment la bande en non-tissé ou une fibre de verre. Vous débuterez toujours par l’application d’une couche d’enduit. Il est à noter qu’il faut bien recouvrir la partie abimée pour meilleure coalition. Prenez la bande non tissée ou bien la fibre de verre. Avec les doigts en utilisant bien sûr des gants, mettre de l’enduit en imprégnant bien la bande ou la fibre. Mettez la fibre ou la bande sur la première couche d’enduit préinstallée. Pour un résultat optimal, utilisez plusieurs morceaux de bande. D’ailleurs, pour une image parfaite, il faut que la bande ou la fibre se marie parfaitement avec la forme de la fente. Avant de poser une deuxième couche d’enduit, lissez bien la surface et faites un ponçage. Pour terminer en beauté, la peinture est de rigueur.

Bref, dès que vous apercevez une fissuration sur le plafond, agissez vite pour écarter l’effondrement ou une autre situation plus embarrassante. De plus, la réparation s’avère simple et peu coûteuse. Seulement, il faut être attentif lors du choix de l’enduit.

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 + 21 =